FANDOM



Ratbag est soit le plus grand survivant du Mordor, soit le plus chanceux des Orques. Plutôt chétif pour un Uruk, Ratbag parvient à survivre, et même à prospérer, malgré des compétences de combattant médiocres, une stupidité effarante, une tendance à l'aveuglement et l'arrogance, et un comportement général qui suscite chez la plupart des Orques des envies de meurtre.

Ligoté et laissé pour mort par d'autres Uruks, Ratbag convainquit Talion de le libérer en échange d'informations sur le moyen de tedndre un piège aux chefs de guerre haut gradés. Ils finirent par former un partenariat précaire qui permit à Ratbag de gravir les échelons de la hiérarchie des Orques en tant qu'espion de Talion.

Ratbag finit par devenir chef de guerre avec l'aide de Talion, mais son règne fut abréger par le Marteau, un serviteur de Sauron, sembla le tuer d'un seul coup. Il survécut, mais il fut capturé par une bande d'Orques en même temps qu'un Olog. Il parvint une fois encore à s'en tirer en s'échappant avec l'Olog, qu'il nomma "Rôdeur" en hommage à Talion. Ratbag et Rôdeur se sont élevés dans les rangs de l'armée orque jusqu'à prendre la tête de la forteresse de Núrnen en se faisant passer pour un chef suprême mythique à deux têtes dénommé l'Etten.

L'Ombre de la GuerreModifier

Lorsque Talion et Celebrimbor eurent formé une armée assez puissante dans la région de Núrnen grâce au nouvel Anneau, ils lançèrent un assaut contre la forteresse, symbole du pouvoir orque, pour en prendre le contrôle en tuant le chef suprême de la région. L'attaque fut un succès, les forces ennemis rapidement mises en déroute. Talion pénétra alors dans le fort pour y affronter le chef suprême, un Olog à deux têtes. Quelle ne fut sa surprise quand il se rendit compte que cette histoire d'Olog à deux têtes était fausse et qu'il s'agissait en fait d'un Uruk monté sur le dos d'un Olog, et pas n'importe quel Uruk : Ratbag, que Talion pensait mort.

L'Uruk comique expliqua à Talion que pour tuer un Uruk à coup sûr il fallait lui trancher la tête. Il lui raconta ensuite qu'après avoir survécu il avait était capturé par des esclavagistes, deux cannibales et un nécromancien, de "braves gens" selon lui, et qu'ils avaient également capturé l'Olog. Ratbag a donc imaginé un plan pour les faire échapper et l'Olog, qu'il a nommé Rôdeur, a massacré leurs geôliers.

Ils ont ensuite gravis les échelons jusqu'à devenir chef suprême grâce à leur petit subterfuge, l'Olog à deux têtes. Néanmoins, il laissa le commandement de la forteresse à Talion volontiers, car cela représentait trop de travail : entraîner ses partisans, nourrir ses partisans, ne pas se faire tuer par ses partisans... La Mauviette expliqua en détail à Talion comment gérer la forteresse, la logistique. Lors d'une défense de fort, il alla garder le garde-manger, pour soit disant vérifier que la nourriture n'était pas empoisonnée.

Quand Brûz trahit Talion et Celebrimbor, Ratbag se rangea tout de suite du côté de l'immortel, et lui servit d'informateur et d'éclaireur. C'est lui qui repéra l'endroit où étaient détenus les chefs de guerres de Talion. C'est également grâce à lui que le fort fut repris et que Brûz dût prendre la fuite : il avait en effet creusé un tunnel qui servirait de sortie de secours en cas d'attaque, et, bien qu'il ait mis du temps à comprendre que son tunnel pouvait servir à rentrer dans la forteresse et pas seulement à en sortir, il y mena Talion et la forteresse fut reprise.

Cependant, Brûz n'allait pas en rester là : il kidnappa Rôdeur, et tendit plusieurs pièges à Talion et Ratbag qui, bien ancré dans son rôle d'éclaireur, était déterminé à retrouver son ami. Après plusieurs péripéties, Rôdeur fut sauvé, et Brûz neutralisé. Ratbag remercia Talion et l'appela "Seigneur de Lumière", une des rares fois où il a été sérieux.